On y va?

Avril 2020.

Après quelques semaines de repli, comme beaucoup d’entre nous, j’ai décidé de m’ébrouer et de sortir de ma léthargie forcée.

Après le noir, la couleur; après les pas de fourmi, les pas de géants; place aux grandes respirations et aux crissements de mes pas.

La nature se fiche du confinement et nous donne une énergie réjouissante, si on veut bien l’écouter.

On y va?